médecine chinoise

Tout d’horizon de la médecine traditionnelle chinoise

La médecine traditionnelle chinoise est « un système », en d’autres termes un ensemble de théories et de pratiques dont l’objectif est de maintenir le flux d’énergie dans l’univers.

Elle considère l’univers comme un tout dans lequel toute chose est interconnectée. Pour elle, l’être vivant est une partie de cet univers dans lequel circule l’énergie vitale appelée « qi », mais lu « chi ». Selon son concept, les maux que peut ressentir un être découlent du dérèglement du qi dans son organisme.

Principes généraux de la médecine traditionnelle

La médecine traditionnelle chinoise possède un concept différent de la médecine occidentale qui est plus mécaniste. La médecine occidentale soigne différents symptômes qui traduisent la présence d’une maladie. Par contre, la médecine traditionnelle chinoise soigne le corps. Chaque patient est un cas particulier et unique. Pour deux patients présentant les mêmes symptômes, on peut avoir deux traitements différents.

La médecine traditionnelle chinoise base sa philosophie sur le qi. Le qi est l’énergie vitale qui circule dans l’univers et dans tout ce qui le constitue. La maladie survient lorsque l’harmonie dans l’écoulement du flux du qi est rompue. Le corps n’arrive ainsi plus à s’adapter à son univers et à repousser les agressions extérieures.

La médecine traditionnelle chinoise se base sur 5 piliers qui lui permettent d’aider le patient à harmoniser l’écoulement du qi dans corps. On a ainsi :

  • l’acuponcture,
  • la pharmacopée chinoise,
  • la diététique chinoise,
  • les exercices énergétiques : qi gong et le tai-chi,
  • le massage Tui Na.

Les 5 piliers de la médecine chinoise

Acuponcture

Le mot « acuponcture » est le nom donné par des jésuites à cette branche de la médecine traditionnelle chinoise. Son vrai nom est Zhen Jiu qui signifie littéralement « l’art des aiguilles de métal ».

Son but est de retrouver l’harmonie du qi en mettant en mouvement l’énergie externe en accord avec l’énergie interne.

Pour cela, elle se sert d’instrument tel que les aiguilles ou les ventouses pour réactiver la circulation dans les méridiens, ce qui favorisera ainsi le bon fonctionnement des organes.

Diététique chinoise

La diététique chinoise est un ensemble de règles qui régissent l’hygiène alimentaire. Son objectif est simple : « améliorer et entretenir la santé à l’aide des produits naturels ». Il n’est pas obligatoire de manger des aliments chinois pour respecter son principe. La diététique chinoise est une diététique de bon sens. L’important est de s’alimenter au moyen de produits naturels.

La diététique apporte des biens faits tels que :

  • la régulation du yin et du yang,
  • la mise en évidence des bienfaits thérapeutique des aliments,
  • se soigner en mangeant,
  • la mise en évidence du point de vue énergétique des aliments.

Le massage Tui Na

Le massage Tui Na signifie littéralement Tui « pousser » et Na « saisir ». Il est souvent associé au Anmo, car ce sont deux mouvements qui peuvent aussi être considérés comme à l’origine de l’approche.

Le massage Tui Na est une forme de massage dynamique qui se base sur un concept énergétique visant à harmoniser le qi.

Pour arriver à ses fins, le massage chinois peut compter sur un grand nombre de techniques variant en fonction de la partie du corps, l’âge et la constitution du patient, ainsi que son genre de mal.

Le praticien effectue le massage en utilisant le bras, la paume, les doigts, mais parfois aussi le crâne, le genou ou le pied. Ce massage permet d’apporter des biens faits tels que :

  • la diminution des douleurs liées à la fibromyalgie,
  • le di munition des vertiges liés à l’arthrose cervicale,
  • l’allègement des symptômes liés à la maladie de Parkinson.

Pharmacopée chinoise

La pharmacopée chinoise est un ouvrage regroupent un grand nombre de substances provenant de tout le règne naturel : végétal, animal, minéral et fongique.

Elle nomme ces substances en fonction de leurs caractéristiques physiologiques ou géographiques, qu’elle subdivise ensuite en 20 groupes. Elle est l’approche privilégiée de 5 branches de la médecine traditionnelle chinoise.

Qi Gong et Tai-chi

Le Qi Gong signifiant littéralement Qi « énergie » et Gong « travail », c’est le travail de l’énergie par le corps. Il se pratique en enchaînant un certain nombre de mouvements lents qui ont pour but de retrouver l’équilibre du corps et de l’esprit.

Le Tai-chi est une forme évoluée du Qi Gong. Il se pratique en enchaînant des mouvements rapides et dynamiques. Ainsi, il est considéré comme une gymnastique globale dérivée des arts martiaux.
Ces arts ont la particularité d’apporter des bienfaits au corps en lui permettant de fluidifier l’écoulement du Qi.

Mot de la fin

La médecine traditionnelle chinoise, aujourd’hui, est reconnue comme système de santé efficace par des institutions telles que l’OMS. Elle constitue une source de soins fiable et moins couteuse.

Cependant, elle se base sur des concepts différents de la médecine moderne occidentale. Ainsi en choisissant cette technique pour se faire soigner, il est important de se laisser guider par le praticien, car les soins que vous recevrez seront propres à vous.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *