vins chinois

Gastronomie chinoise : quels rôles jouent les vins chinois ?

Deuxième producteur de vin au monde derrière la France, la Chine a réussi à introduire des vins uniques sur ce marché. Ceux-ci s’accommodent bien avec la cuisine chinoise. Si vous en êtes un amateur, alors vous découvrirez dans cet article les combinaisons possibles pour donner plus de saveurs à vos plats.

Donner plus de saveurs à vos repas

L’un des premiers rôles que jouent les vins est de donner plus de goût à vos repas. Les viticulteurs chinois proposent à cet effet plusieurs catégories de vins. Tout comme les Occidentaux, ils produisent des vins rouges, blancs et rosés. Pour découvrir de belles saveurs, nous vous suggérons ces quelques associations.

Le porc au caramel et le vin blanc moelleux

Cette spécialité culinaire chinoise fait partie des plats caramélisés. En général, ces plats sont d’un goût sucré incontestable. C’est une caractéristique importante pour oser des associations avec le vin blanc moelleux. Si vous ne vous connaissez pas trop en vin blanc chinois, osez le muscat de frontignan pour mieux savourer votre plat de porc au caramel.

De préférence, tournez-vous vers du vin blanc avec un goût liquoreux et moelleux issu d’une agriculture traditionnelle. Avec un millésime 2019 et un degré d’alcool de 15 %, vous passerez de purs moments de plaisirs de table avec un vin de ce type.

Si vous êtes végétarien, le vin blanc chinois pourra faire l’harmonie avec vos différents repas. Il révèle les délices d’un tel régime et vous aide à manger sainement.

Les raviolis vapeur et le vin rouge

Les raviolis font partie des spécialités de la cuisine chinoise qui se sont exportées et se vendent le mieux en Occident. En France par exemple, de nombreux restaurants vous le proposent avec sa traditionnelle sauce piquante. Évitez à tout prix une association de vin corsé avec ce plat. Vous ne réussirez qu’à vous faire brûler.

Pour une belle sensation fraîche, optez pour du vin rouge léger. Son côté fruité l’emporte sur les tannins. Les vins rouges jeunes sont particulièrement recommandés.

Le canard laqué et vin rouge

Le canard laqué est un plat chinois très consommé dans le monde de par son goût croustillant et sans sucre. C’est aussi l’un des plats chinois que vous pouvez associer au vin rouge. Cette spécialité chinoise s’accompagne d’un vin rouge corsé et fruité. Un tel vin relève vos plats.

Choisissez de préférence un millésime ensoleillé 2018-2019 pour obtenir un peu de goût tannique et puissant. Consultez bien l’étiquette de la bouteille du vin rouge et optez pour un vin qui apportera la touche finale à votre menu par des caractéristiques qui donneront de la saveur à vos repas.

Au moment de l’achat, procurez-vous un vin produit dans des conditions bio pour vous garantir une sécurité alimentaire et contribuer aussi à la sauvegarde environnementale.

Les nouilles au bœuf en plat de résistance et perles de coco en dessert avec du rosé

Dans un repas complet, les nems pourraient être servis comme entrée. En résistance, vous pourrez consommer des nouilles au bœuf et un dessert de perles de coco. Si vous optez pour notre menu, faites alors le choix d’un rosé comme le vin du Languedoc pour arroser votre repas.

En effet, les nouilles chinoises sautées au bœuf sont constituées de fines lamelles enrobées avec les nouilles dans une soupe de sauce de soja. Les perles de coco quant à elles, sont des boules de coco asiatiques de riz.

Il a un goût sucré et laiteux. Vu le menu, vous devez éviter le vin rouge sur ces plats. Le vin blanc moelleux quant à lui pourra faire l’affaire.

Par contre, avec le rosé, vous avez la certitude de réaliser un bon équilibre de goûts sur des profils frais et fruités. Le vin rosé se fera distinguer avec sa signature empreinte de notes florales uniques.

En dehors de ce menu, un vin rosé chinois pourra être consommé sur différents autres repas comme les fruits à chair blanche ou les fruits exotiques. Ce vin a réussi à se faire une place importante dans la gastronomie chinoise contrairement au vin rouge.

Quel que soit son accompagnement, veillez à une bouteille ayant un taux d’alcool idéal de 13° et produit dans de meilleures conditions environnementales.

Prévenir plusieurs maladies et procurer du bien-être

Le vin comprend deux composés essentiels qui ont des impacts positifs sur le cœur. Il s’agit du resvératrol et de la quercétine. Les vins chinois ne font pas exception à cette assertion qui dit que « le bon vin réjouit le cœur de l’homme ».

En effet, cette réjouissance n’est pas seulement d’ordre émotionnel. Elle est d’abord d’ordre physique et de ce point de vue, le vin entretient le cœur de l’homme. Il réduit de 40 % les risques de survenue des accidents cardiovasculaires et d’infarctus.

Le vin procure du bien-être à celui qui le consomme souvent, mais modérément. Il est réputé pour vous aider à réduire le stress. De plus, il réduit de 85 % le risque des maladies neurodégénératives notamment la démence sénile. Si vous souffrez de dysfonctionnements érectiles, commencez à en consommer régulièrement et observez les résultats.

​​